fond-0

 

Réalmont :
"Silence, on tourne !..."

Beaucoup d'animation vendredi soir sur la place de la République à Réalmont, rebaptisée provisoirement "Doumiac" et qui avait des airs de guinguette d'autrefois avec ses lampions colorés qui couraient d'une arcade à l'autre !

Un podium attendant ses vedettes, des tables remplies de verres déjà pleins, une cariole chargée de branchages, des tonneaux en guise de guéridons, des guirlandes tissant leur toile : c'est la "fête à la châtaigne" qui se prépare...

Quel sacré clin d'oeil contenu dans le nom de ces festivités quand on sait que toute cette mise en scène entre dans le cadre du tournage d'un long métrage orienté autour du rugby d'antan, "Le fils à Jo" !

Le réalisateur de ce film n'est autre que Philippe Guillard, ancien rugbyman du Racing et chroniqueur pour Canal +. Il participe là à son premier film en tant que réalisateur, après avoir été scénariste de plusieurs films populaires tels "Camping" ou "Disco"...

Les têtes d'affiche ont pour nom Gérad Lanvin (qu'il est inutile de présenter), Olivier Marchal (metteur en scène de "36 quai des orfèvres"), Karina Lombard ("La Firme", "Légendes d'automne") et l'enfant du pays Vincent Moscato (rugbyman ayant évolué dans les clubs tarnais de Gaillac, puis Graulhet, avant d'aller pousser la "tortue" béglaise)... Tous très sympas et fort disponibles pour les nombreux curieux présents !

De nombreux tarnais ont été recrutés comme figurants (900 ont été nécessaires), découvrant ainsi l'envers du décor, et la patience dont il faut faire preuve : "C'est bien long, tout ça ! On a dû recommencer certaines prises une demi-douzaine de fois. On tourne trente secondes, puis il faut attendre demi-heure avant la scène suivante !..."

Des kilomètres de câbles s'étirent sous les couverts, alimentant projecteurs, postes de contrôle, matériel technique. Tout à côté la place du monument aux morts accueille une douzaine de camions hébergeant l'incontournable infrastructure : loges, maquillage, costumes, etc...

La ville de Réalmont n'est pas la seule a avoir été sollicitée pour ce tournage. D'autres communes tarnaises ont aussi été dans l'oeil de l'objectif : Gaillac, Cordes, Salvagnac, Marssac, Albi... Sans parler de Toulouse où se sont retrouvés d'anciens illustres internationaux qui ont ainsi effectué leurs premiers pas d'acteurs...

La trame ? : Jo Canavaro (Gérard Lanvin), ancienne légende du rugby, est chargé de redynamiser un club et se désole que son fils préfère les maths au ballon ovale...

"Silence s'il vous plaît. On reprend sa place. Moteur. Action. Coupez !..."

(avec ladepeche.fr)




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement