fond-0

 

Saint-Antonin Noble Val et Bruniquel,

villages médiévaux des Basses Gorges de l'Aveyron...

Page en cours d'élaboration

Bruniquel

Le Vieux Fusil de Robert Enrico

Beaucoup doivent se souvenir de ce film qui a reçu 3 prix lors des "César" 1975. Philippe Noiret y interprète le rôle d'un chirurgien, qui, en 1944, cherche à protéger les siens dans le château familial ; mais il les retrouvera assassinés par la milice allemande. Alors, le docteur Dandieu entreprit de tuer un à un les meurtriers...

Ce film, inspiré par des faits réels survenus en 1944 à Oradour sur Glane, a été tourné dans le Tarn et Garonne, au château de Bruniquel : c'est ce village que je vous invite à parcourir !

Voici donc le château, véritable forteresse médiévale, dans lequel a été tournée une partie du film "Le vieux fusil", qui recevra en 1985 le César des Césars.

Il a été construit vraisemblablement au XII° siècle sur un promontoire rocheux qui domine la confluence de la Vère avec l'Aveyron. Une légende attribue son édification à la reine mérovingienne Brunehaut au VI° s.

La falaise d'une centaine de mètres de haut comporte à sa base des abris sous roche qui furent habités entre -10000 et -15000 ans : les cavités pour s'abriter, l'Aveyron pour l'eau et le silex !

On y a retrouvé notamment des objets réalisés en bois de renne et en ivoire de mammouth, ces animaux qui peuplaient notre région en ces temps reculés...

Favorisé par sa situation géographique, le village qui s'étage au pied du château a connu un important développement au moyen-âge, en raison du commerce et des pèlerinages vers St Jacques de Compostelle.

L'hôpital Ste Catherine construit en 1303 constituait une halte attendue pour les pèlerins, au débouché des gorges de l'Aveyron.

Remarquer l'harmonie d'ensemble des couleurs, aussi bien au niveau des pierres pour les murs que des tuiles rondes sur les toits.

J'ai dit jusqu'à présent "le" château, mais j'aurais dû dire "les", car ils sont 2. En effet, au XIV° s, la propriété des Comtes de Toulouse a été partagée entre 2 branches.

Le château "jeune" a été construit entre 1485 et 1510 ; porte d'entrée et cheminée en bois au décor baroque, chapelle devenue cuisine, salle voûtée exposant des objets de la préhistoire.

Le château "vieux" a conservé son donjon du XII° s. Une galerie "Renaissance" a été rajoutée aux XVIII° et XIX° s sur la façade nord, face à l'Aveyron.

En 1840, les châteaux ont été classés monuments historiques. La commune les a acquis en 1987 et a entamé un plan de restauration.

L'accès aux châteaux se fait à travers des ruelles montantes et sinueuses, bordées par de magnifiques demeures construites entre les XIII° et XV° siècles.

Passée la porte fortifiée de l'horloge, on évolue dans des rues aux noms évocateurs : du Mazel (abattoir), des Oules (marmites), Bombe-cul, Trotte-Garces (...sans commentaire !).

La maison Payrol fut construite au XIII° s par des "mercadiers" (commerçants), qui devinrent par la suite des notables : ils créèrent l'hôpital, un collège (1440) et furent gouverneurs de la ville (XV° s).

Outre l'architecture de la demeure (éléments typiques du Quercy), la maison abrite des collections diverses : objets de nos campagnes ou insolites (pot à faire jeûner les escargots, chaise de bât,...), meubles, éléments architecturaux,...

La richesse passée du village est illustrée par les vieilles demeures médiévales en pierre sèche qui le composent : encorbellements, colombages, tourelles, fenêtres géminées ou à meneaux, terrasses,...

Bien restauré par les habitants et la municipalité, Bruniquel a décroché en 1994 le titre d'un des "plus beaux villages de France".

Enrichi au moyen-âge par le commerce du lin, du chanvre et du safran, l'ensemble du village conserve un cachet certain.

Par le dédale de ses ruelles étroites et pentues, vous découvrirez portes, places, barbacane, église, fontaine, remparts, jardins, lavoir, maisons particulières,...




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement