fond-0

 

 Le Plateau de Beille

 Le Plateau de Beille occupe une large crête entre la vallée de l'Ariège et celle de l'Aston, l'un de ses principaux affluents. Relativement isolé, ce n'est qu'à la fin des années 80 que l'on a commencé à l'aménager pour la pratique du ski de fond.
 
 Progressivement, des pistes sont tracées, des parkings aménagés et un bâtiment d'accueil construit sur cette vaste esplanade située au-dessus de 1 800 mètres d'altitude.
 Très rapidement, ce site est devenu l'une des stations-référence du ski de fond pyrénéen, et s'est placée dans les 5 meilleures au niveau national grâce à la qualité de ses insfrastructures.

C'est aux Cabannes, entre Tarascon sur Ariège et Ax les Thermes, que l'on quitte la N 20 qui file vers l'Andorre pour bifurquer vers la route d'accès à la station. De lacet en lacet, on prend rapidement de l'altitude au milieu de la forêt pour dominer tout d'abord la vallée de l'Ariège et pour atteindre ensuite le plateau.

Longue de 16 km, cette route permet de franchir un dénivelé de 1 260 mètres, à 8 % de montée en moyenne.

Le bitume garde encore les inscriptions générées par le passage du Tour de France, qui a emprunté cette montée à 4 reprises depuis 1998, et s'est avérée très sélective (même si les différents vainqueurs ont été par la suite convaincus ou soupçonnés de dopage : Pantani, Armstrong x 2 , Contador !)...

Le Plateau de Beille se caractérise par un panorama exceptionnel à 360 degrés, une bonne qualité d'enneigement, et un ensoleillement remarquable. Toutefois, sa situation en crête le rend très sensible au mauvais temps, et tout épisode venteux y est fortement accentué...

L'immensité du site a permis la mise en place de tout ce que les activités nordiques comptent de variantes : en premier lieu le ski de fond bien sûr, mais également pistes pour raquettes et d'autres pour piétons, zone traîneau école, espace d'entraînement au biathlon, pistes de luge, avec également un téléski pour initiation au ski alpin.

Légèrement en retrait par rapport au bâtiment d'accueil, des mushers et accompagnateurs montagne ont installé une base de traîneaux à chiens : Angaka, mot inuit signifiant "l'homme qui voit plus loin"...

Ces professionnels proposent différentes activités autour du traîneau, avec balades sur des pistes spécifiques, mais aussi des séjours nordiques avec construction d'igloo, randonnées nocturnes au flambeau, bivouacs en yourte ou en tipi !

Suivant les périodes, ce sont entre 30 et 60 chiens de traîneaux qui vivent sur la base, et le moins que l'on puisse dire est qu'ils ne passent pas inaperçus... Aussi, la plupart des utilisateurs de la station n'hésite pas à faire un petit détour au départ ou à l'arrivée des pistes pour rendre visite aux huskys ou malamutes.

Depuis la Jasse des Isarges (une jasse est un endroit herbeux plat où se regroupent les troupeaux), point de départ de toutes les activités praticables, les pistes s'étirent vers le sud-est. L'ensemble a été conçu de telle façon que chacun, selon sa spécialité, puisse atteindre le point extrême de la station tout en restant au contact de ses amis.

Ainsi un axe central accessible à toute pratique s'allonge sur l'ensemble du plateau, des pistes annexes venant s'y greffer aussi bien d'un côté que de l'autre pour rejoindre des terrasses latérales.

De cette façon, quand on est en groupe, on peut partir indifféremment à ski, à pied ou avec des raquettes avec la possibilité de se retrouver pour le pique-nique à plusieurs endroits du site où les différentes pistes se recoupent !

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement