fond-0

 
 

Saissac et Montolieu

Saissac

Le village de Saissac (930 habitants) est l'un des plus pittoresques de la Montagne Noire à laquelle il est adossé. Il est orienté face au sud, vers la plaine du Cabardès au climat sec.

Cette ancienne seigneurie des Comtes de Carcassonne qui changea souvent de mains connut une grande prospérité aux XVII° et XVIII° siècles grâce à l'industrie drapière.

La noblesse du Cabardès construisit ses châteaux sur les crêtes à l'entrée des vallées afin de maîtriser les passages stratégiques.

Ces châteaux connurent des combats acharnés (Croisade des Albigeois, guerres de Religion); celui de Saissac fut pris d'assaut pasr les troupes de Simon de Montfort.

Le château fort, antérieur à la croisade albigeoise, est bâti au confluent de 2 ruisseaux. C'est une enceinte rectangulaire de 125 m sur 30, avec des tours circulaires sur les angles.

Les parties les plus anciennes (donjon, archères, salles voûtées souterraines) datent du XIII° siécle. Il vient d'être restauré et ouvert au public.

L'église date de l'époque romane, remaniée pendant la période gothique. A l'origine, elle constituait les dépendances du château.

Elle a été incendiée en 1568, pendant les guerres de religion. Le clocher, l'abside et les chapelles ont été reconstruites au XVII° s.

Sur la partie nord du vieux village, il reste 2 tours qui appartenaient à l'ancienne enceinte du XII° s. Elles ont été restaurées pendant les guerres de religion.

La plus grande (photo) abrite le musée des métiers traditionnels de la Montagne Noire. Le village est parcouru par un labyrinthe de ruelles sinueuses, desservant des maisons de type médiéval.

A l'extérieur du village, sur la route conduisant au lac du Lampy (alimentation du Canal du Midi), se dresse un menhir en granit.

On l'appelle la "pierre levée de Picarel". Il mesure 3,65 m de haut et 2,28 m de large. Il est implanté au milieu des landes et pâturages.

Le château à contre-jour : sa silhouette déchiquetée est le témoignage du passé tumultueux que connut cette région. D'autant plus qu'il fut dégradé (en vain) en 1862 par des chercheurs de trésor.

On y accédait à l'époque par un pont-levis qui a été détruit. Ces hautes murailles ruiniformes et le ravin naturel qu'elles surmontent servent de cadre l'été à un spectacle son et lumière.

 
 

 

 

 

 

Montolieu

Le village de Montolieu (790 habitants) est situé sur le versant sud de la Montagne Noire, dans une région appelée le Cabardès, à la confluence de deux cours d'eau encaissés : l'Alzeau et le Dure.

En 1146, le village s'appelait "Mount a Ouliou", c'est à dire le Mont des Oliviers... Depuis 1990, Montolieu est devenu le village du livre.

Pillé et détruit à de nombreuses reprises, le village fut reconstruit par Roger de Trencavel, vicomte de Carcassonne, et l'entoura de fortifications.

Ces fortifications furent détruites en 1240 par Saint Louis, et il ne subsiste donc actuellement que quelques vestiges de remparts et de tourelles.

En 1739, sur l'ordre de Louis XV, est construite une manufacture royale de draps. L'année suivante une maison de maître (photo) est édifiée, ses parties basses étant réservées au tondage et à l'apprêt des tissus.

Au XVIIIème siècle Montolieu est un centre industriel florissant, et ses tissus sont expédiés vers le Levant.

Avec l'implantation depuis 1990 de nombreuses librairies, Montolieu a créé un univers où le livre est roi.

 En flânant dans les rues du village, vous découvrirez, à côté des commerces traditionnels, des librairies, des artisans d'art, ainsi qu'un musée des métiers et arts du livre. Afin de mettre le livre à la fête, libraires et artisans vous accueillent tout au long de l'année et se rassemblent autour de quelques manifestations pour vous délivrer leurs connaissances.

Le Musée des Arts et Métiers du Livre a été créé à l'initiative de Michel Braibant, relieur et bibliophile fervent. Le Musée est un lieu vivant où est retracée l'histoire de l'écriture, de ses différents supports et de l'imprimerie.
Il se compose de plusieurs parties : les premières écritures et leurs supports, la typographie, les diverses machines d'imprimerie, la lithographie, les outils des relieurs et graveurs.

 
 

 Montolieu : L'Atelier du Livre

L'Atelier du Livre s'est implanté depuis 1994 dans l'une des salles de l'ancienne Manufacture. Il accueille des adultes et des enfants pour participer à différents ateliers conduisant à l'édition d'un livre.

On peut ainsi fabriquer le papier à la main, imprimer textes et illustrations selon les procédés traditionnels de la typographie.

Cette photo illustre tout le cheminement concernant la fabrication artisanale du papier. On pourra se référer utilement sur ce blog aux articles concernant la papèterie de Fontaine de Vaucluse.

La pâte est puisée dans la cuve située au 1er plan à l'aide d'une forme. La feuille ainsi réalisée est égouttée et glissée entre 2 feutres (à gauche), avant qu'elles soient pressées (au fond à droite).

L'Atelier du Livre accueille tout type de projet, individuel ou de groupe, tout au long de l'année, sur toute durée (de la demi-journée à la semaine pour une classe découverte).

Toutes les étapes suivantes pourront être réalisées : fabrication de papier artisanal, composition du texte avec des caractères de plomb et impression sur une presse à main, gravure sur plâtre ou lino,... Tout participant repart avec son livre imprimé par ses soins !

Le village de Montolieu s'est donc résolument orienté depuis près de 20 ans vers le livre et tout se qui gravite autour. Les amateurs d'écrits ne manqueront pas de faire une étape dans cette localité qui possède une densité de librairies exceptionnelle.

Bouquinistes, relieurs, papetiers, imprimeurs, graveurs,... proposent leurs réalisations propres et un grand choix d'ouvrages anciens, d'occasion, rares, littéraires, historiques, pour enfants, etc...

 

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement