fond-0

 
 

Rochefort :
le chantier de l'Hermione

L'Hermione ? C'est cette frégate que La Fayette utilisa en 1780 pour apporter le soutien de la France aux Américains qui luttaient pour leur indépendance...

Elle avait été construite en 11 mois, l'année précédente, à Rochefort, et avait sombré en 1792 à la suite d'un échouage à hauteur du Croisic...

Un groupe de passionnés a lancé en 1997 le reconstruction de ce navire à l'identique, toujours à Rochefort. La construction devait, à l'origine, durer 10 ans ! Mais, ces 10 années écoulées, l'Hermione est toujours en chantier...

Les passionnés de "l'Association l'Hermione-La Fayette" se sont lancés un sacré défi : reconstruire fidèlement la frégate d'origine (en prenant en compte toutefois les normes règlementaires en cours).

Terminé, ce navire va mesurer 65 mètres de long, et sa coque entièrement réalisée en chêne ; ses 3 mâts (dont un de 54 m de long)supporteront 1 500 m² de voilure...

Pour atteindre ce but, 2 000 chênes ont été spécialement sélectionnés dans les forêts françaises, et ce sont plus de 400 000 pièces en bois ou en métal qui devront être assemblées !...

Ce chantier a permis de redonner vie à l'arsenal de Rochefort, et de re-dynamiser cette localité, à l'origine petit village tranquille. C'est Colbert, à partir de 1666 et sur ordre de Louis XIV, qui y créée un chantier naval de deux kilomètres et demi de long. En une vingtaine d'années, il produit 120 vaisseaux et 30 galères !...

Malheureusement, l'arsenal ferme en 1927, et la Corderie Royale est incendiée par les Allemands en 1944. Pour réaliser le chantier de l'Hermione, il a fallu restaurer une "double forme de radoub", c'est à dire une des cales où l'on réparait jadis les bateaux... Une vaste tente abrite les travaux...

C'est en 1993 qu'ont commencé les études techniques préalables : traçage des plans, consultation des entreprises, aménagement du site. Le Chantier a été lancé officiellement le 4 juillet 1997 par la pose de la quille. Il s'ensuivit jusqu'en 2000 la construction de la charpente et la pose de la carlingue...

Lors de la 3ème phase (entre 2000 et 2007), ont été fabriqués les ponts et les revêtements intérieur (vaigrage) et extérieur (bordage) de la coque.

La dernière phase verra la finition de cette coque, la réalisation du gréement, de l'accastillage et les aménagements divers. Elle devrait prendre fin en 2011...

Cette reconstruction a permis de relancer de vieux métiers disparus, celui de charpentier de marine par exemple. Les différentes pièces en bois ou en métal nécessaires à la réalisation de l'Hermione sont fabriquées sur place...

En parallèle du chantier, sous deux grandes tentes dressées sur la plateforme prolongeant le radoub, sont installés deux ateliers. Forgerons et menuisiers y travaillent sous les yeux des visiteurs. Toutes les pièces de bois aux formes diverses, toutes les pièces métalliques (ferrures, charnières, filetages, anneaux, mousquetons,...) sont ainsi réalisées sur le site...

L'Hermione comprend trois ponts, constitués de planches clouées sur un quadrillage de poutres supportées par des piliers, les baux.

Le faux-pont, situé juste au-dessus de la cale, est le lieu de vie et de repos de l'équipage...

Les canons sont installés sur le pont de batterie (intermédiaire), et au-dessus se trouve le pont de gaillard d'où s'effectuent toutes les manoeuvres.....

L'Hermione est constituée d'une multitude de pièces, qui une fois assemblées, doivent former une structure solide et étanche. Les assemblages se réalisent par emboîtement grâce à des découpes qui rendent les pièces solidaires...

Les fixations s'effectuent également grâce à des clous (en bronze ou en acier galvanisé : il en faudra 30 000), des chevilles (10 000), des rivets ou des boulons. En 1779, certaines pièces importantes n'étaient pas boulonnées ; elles le seront actuellement pour renforcer la sécurité et la longévité de la frégate...

L'Hermione étant un navire de guerre, elle est armée de 26 canons tirant des boulets de 12 livres. La coque est donc percée de chaque côté de 15 sabords (soit deux de plus que nécessaire : à l'avant et à l'arrière)...

Les affûts des canons seront réalisés en chêne ou en hêtre.

La frégate porte trois mâts, avec un tirant d'air de près de 49 mètres pour le grand mât. Pour manoeuvrer les voiles (au nombre de 20), il faut environ 1000 poulies de 40 sortes différentes. Quant au gréement, il est réalisé en chanvre...

A l'origine, Colbert fit construire en premier la pièce maîtresse de l'arsenal : la Corderie Royale. C'était à l'époque le bâtiment le plus long d'Europe : 373 mètres ! Le sol étant marécageux, on fit reposer cette bâtisse sur un radeau en bois nécessitant 4000 chênes et 2000 hommes pour sa réalisation...

De nos jours, elle accueille différents organismes (Conservatoire du Littoral par exemple) ou associations (Ligue pour la Protection des Oiseaux).

Sur cette photo aérienne, on aperçoit à gauche les grandes tentes qui abritent le chantier de l'Hermione. Il ne reste plus qu'à attendre sa mise à l'eau !...




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement